CPC Like

Pour quelques métaphores de plus…

Pour quelques métaphores de plus…

Je me rappelle d’un des « robins des bois » qui, en jouant « Father Tom », disait « Je crois en lui, et comme lui c’est moi, je crois en moi! Alleluyah! »

Je suis d’accord avec lui, en un sens. Si Dieu est une métaphore pour parler de la vie et que, comme le disent certains scientifiques parlant de philosophie quantique: « nous sommes tous la même personne », alors, nous sommes tous Dieu, même individuellement.

Pour ma part, ayant vu et compris pas mal de choses en ce sens, je vois que nous sommes tous synchronisés, mais tous différents. Si je lève le petit doigt, quelques autres le lèveront aussi, d’autres lèveront le bras, d’autres se gratteront la tête, et tous les autres feront quelque chose aussi, parce que ne rien faire, cela n’existe pas. Si je pouvais voir au delà du temps et de l’espace ; parceque ce sont les seuls choses qui font de nous des êtres différents ; j’y verrais partout ma propre personne vivant sa propre vie, encore et encore.

Depuis que j’ai compris cela, toutes sortes de synchrnocités sont devenues visibles à mes yeux. Rien que ce matin, alors que je pensais à une phrase avec le mot « impossible », ma mère m’interromps et me dit : « Impossible, cela s’écrit avec deux ‘s’ ? »

Cela n’est rien comparé à tout ce que j’ai vu à la télé. Par exemple en regardant un match de foot il y a quelques années, où je voulais que la France triomphe de l’Angleterre. A un moment donné, je me suis dit dans ma tête : « et puis, si l’Angleterre marque, c’est peut-être qu’elle le mérite! ». A ce moment-là, la télé dit « coup-franc »… chose que j’interprête pour moi, comme si j’avais été franc. Alors, je me dis dans ma tête: « Que le meilleur gagne! ». Et aussitôt, la France marque un but.

Le problème des êtres vivants n’est pas en Dieu, il n’est pas en la vie telle que nous devrions la vivre. Il est dans notre cerveau reptilien, qui empêche jusqu’à la réalisation des plus chanceux hasards. Car en vérité, nous devrions être tous un peu magiciens, un peu sorciers. Mais le pouvoir mental que nous avons est capté par le striatium, qui nous réduit bien souvent à l’état d’esclaves. Quand il ne fait pas de nous des êtres malveillants!

Je me demande même si le striatum n’est pas un être vivant à part entière! Dans ce cas, soit lui soit nous est un parasite… Vivement le Jour où nous aurons une vie virtuelle, hors de ce corps physique, de cette configuration qui nous est nocive.