CPC Like

La vie est chaos (p2) – Idées en vrac

La vie est chaos (p2) – Idées en vrac

  • Une nouvelle fractale (work in progress)

Il existe une formule, à mettre en fractale, nommée « effet de bord« .

Aussi étrange que cela puisse paraitre, la formule est :

x = [(x / y) * y]

Pour chaque itération de x et y, si l’équation est vraie, on place un point d’une couleur.

Et à chaque fois que l’équation est fausse, on place un point d’une autre couleur.

Il faut se méfier des calculatrices modernes, qui sont prévues pour ignorer l’effet de bord.

En effet (1 / 3) * 3, théoriquement, fait de nouveau 1.

Mais dans nos anciènes calculatrices (et c’est cela qui est intéressant !), (1 / 3) * 3 fait 0,99999999

Ce qui se perd ici, c’est tout un monde !

Autant chercher à le retrouver.

  • Tout ce qui est fini l’est une infinité de fois (en théorie)

Prenons mon corps. Il est fini.

Tout corps est fini.

L’univers est un corps, il est fini.

Il y a donc d’autres univers, finis.

Pourtant, tout est, en théorie, infini.

En pratique, il y a tellement de choses finies que cela tend vers l’infini, qui ne peut être atteint qu’en théorie !

C’est un simple effet de débordement de nos capacités mentales.

Si je fixe le ciel, je ne peux pas regarder toutes les étoiles en même temps tout en les nommant.

Je suis obligé de suivre un ordre.

Pas plus que je ne peux fixer un seul point longtemps, sous peine de sombrer dans un état hypnotique, qui est un état de débordement de mon esprit conscient.

Et le jour où je mourrai, même si mon esprit se libère de mon corps et se disloque dans le tout-vide, au milieu des atomes et anti-atomes virtuels (ou spirituels) qu’il contient, alors, je serai un jour recraché dans le monde matériel, pour revivre encore une autre vie, vie qui me fera atteindre, à l’échelle de l’Eternité seulement, une multi-vie éternelle.

L’Eternité, pour un simple voyageur vivant, reste théorique pour toujours.

Même si l’Eternel, lui, peut se concevoir lui-même comme Eternel.

  • Des lois nous finissent, nous divisent, nous séparent

Que c’est étrange de concevoir que des lois qui, un jour, seront perçues par la science, prétendront que mes limites m’enveloppent.

Ces limites font que je suis moi, et que je ne me fond pas dans l’autre.

On peut parler ici des lois de la physique.

Mais ces lois existent parce que l’on a nommé quelque chose qui existait déjà.

Et comme nous avons tous des intentions, alors, on peut se demander quelles sont les intentions de l’univers…

Ou mieux encore, quelles sont les intentions de la vie ou du vide ?

Quelle Entité a l’intention de limiter mon corps à ma vie actuelle ?

  • Vous êtes des harmoniques de moi (et inversement ?)

Plongeons un peu plus dans la métaphysique.

Tout comme, dans une fractale de type Mandelbrot, tout est harmonique de tout (tout est reflet de tout), alors, vous tous, êtres vivants, de l’univers aux atomes (et plus encore si je vais chercher plus loin de mon regard conscient) êtes des harmoniques/reflets de moi.

La seule question que je me pose parfois est :

Sommes-nous tous reflets les uns des autres, nous motivants les uns les autres tels les engrenages d’une grande horloge ?

…Ou suis-je seul, à générer un grand film autour de moi ? (un film sans fin, une auto-punition, un Créateur qui ne fait que souffrir, tant de la solitude que de ce qu’il Crée ?)